PV du congrès départemental du Tarn Mars 2015

, par udfo81

PROCES VERBAL DU 28ème CONGRES DÉPARTEMENTAL DES SYNDICATS FORCE OUVRIERE DU TARN 27 mars 2015 CARMAUX

1) Ordre du jour (doc. 1)

2) Ouverture du Congrès :

-  Accueil par Monsieur le Maire de Carmaux M. ESPIÉ.
-  Election de la Présidence du Congrès : le Congrès accepte de voter à main levée. Il désigne à l’unanimité Jean-Claude MAILLY.
-  Election de la Commission des mandats : le Congrès accepte de voter à main levée. Il vote à l’unanimité. Sont élus les 5 Camarades :  Daniel DELFAU (FO COM)  Corine HALSBERGHE (UMT)  Henri MUNICH (Banques)  Camille SANS (SNFOLC)  Jacques MARY (SNFOFPA)

-  Intervention de Bernard FRAYSSE de l’UL de Carmaux : mot de bienvenue.

3) - Intervention du Secrétaire Général Hubert AIT-LARBI : Rapport Moral et d’Activités (voir pages 3 – 8 du document).

-  Intervention des syndicats :  Sabine CORBIERE-SELLES pour les laboratoires FABRE  Jean-François MAZALEYRAT pour la FNEC  Guy MILLAN pour les retraités  Serge SOBREIRA pour les territoriaux  Céline FELIPE pour le SNUDI  Anne CAPUT pour la préfecture  Abderrahmane ABDOU pour le CHIC  Christian ROBERT pour le SNFOLC  Sébastien BOULZE pour la métallurgie  Anne-Marie ROQUELAURE pour la Commission Handicap de l’UD

-  Le Secrétaire Général remercie les Camarades pour leurs interventions et le travail accompli dans leurs syndicats, entreprises et collectivités.

-  Intervention de la Commission de contrôle des comptes qui donne quitus au Trésorier.

-  Intervention du Trésorier : • Présentation des comptes. • Demande de modification statutaire sur la composition de la CE : le Président Jean-Claude MAILLY indique que les statuts art. 23 et art. 28 ne l’autorisent pas.

4) - Vote sur le rapport moral : le Congrès accepte de voter à main levée. Il vote à l’unanimité.

- Vote sur le rapport financier : le Congrès accepte de voter à main levée. Il vote à l’unanimité.

- La Commission des mandats annonce : • 48 syndicats représentent 98% des mandats soit 198 voix • 230 congressistes • Organisation du vote de la CE (29 candidats pour 27 places)

5) Intervention des partenaires : MACIF, UP, SYNCEA.

Déjeuner

6) - La Commission des mandats restitue le résultat de l’élection de la CE (doc. 2).

- Election de la Commission de contrôle : le Congrès accepte de voter à main levée. Il vote à l’unanimité. Sont élus les 3 Camarades :  Farouk ABDENBI (CAF)  Guy MALAN (SDAS)  Stéphanie MYLLE (FO COM)

-  Election de la Commission des conflits : le Congrès accepte de voter à main levée. Il vote à l’unanimité. Sont élus les 5 Camarades :  Pierre BATTAGLIA (Mineurs ETAM)  Franck HERMET (Police)  Fabrice LAHOUCINE (Bon Sauveur)  Laurent RUIZ (Flow Control Technologies)  Pascal SIRE (CPAM)

-  La CE se réunit.

-  Présentation de la Résolution Générale par le Secrétaire Général Hubert AIT-LARBI.

-  A l’issue de la réunion de la CE, le nouveau Secrétaire Général, Éric BELLOUNI, annonce la composition du bureau (doc. 3).

7) - Lecture du projet de Résolution Générale par le Secrétaire Général : • 2 amendements sont proposés par Céline FELIPE (SNUDI) et Robert CHRISTIAN (SNFOLC) et sont acceptés. • La Résolution est soumise au vote : le Congrès accepte de voter à main levée. Il vote à l’unanimité.

-  Intervention d’un Camarade du syndicat de Mazamet qui conteste les modalités d’élection de la CE en indiquant que le vote n’était pas anonyme. Le Président Jean-Claude MAILLY indique que le vote anonyme n’est pas possible, il faut pouvoir contrôler les mandats des syndicats, cela se fait à tous les niveaux à la Confédération. Le Camarade de Mazamet indique qu’il y aura des suites.

8) Intervention d’Éric BELLOUNI qui remercie les Camarades de l’avoir élu, et appelle à manifester dès le 28 mars à Castres et à s’engager pour la journée du 9 avril.

9) Intervention du Secrétaire Général Jean-Claude MAILLY : Celui-ci a salué la progression du nombre d’adhérents et la présence forte de l’Union Départementale dans le Tarn dans plusieurs secteurs et entreprises (secteur hospitalier, laboratoire Fabre …). Il a également évoqué la « logique d’austérité » dans laquelle est le gouvernement qui met en œuvre des mesures avec lesquelles il n’est pas possible d’obtenir des contreparties sociales : « La période n’est pas aux conquêtes sociales mais à la résistance, nous ne sommes pas opposés à des aides aux entreprises, mais la politique nationale, dans le cadre des politiques européennes menées, est celle d’une logique d’austérité qui se traduit sur le plan salarial par l’absence de coup de pouce au Smic et le gel des salaires dans la fonction publique … Parler d’un volet solidarité du pacte de responsabilité c’est du vent, le principe du pacte lui-même rend impossible les compensations sociales … » Jean-Claude MAILLY a averti le gouvernement : « Nous disons, attention, cette logique d’austérité est trois fois suicidaire, elle l’est socialement, économiquement puisqu’elle empêche la croissance, et démocratiquement parce que cela crée un sentiment d’abandon et ouvre la voie à ceux qui prônent le repli sur soi ». Il a inscrit dans la suite de ces critiques l’appel à une journée de grève et de manifestations, adopté par le congrès national de FO en début d’année et qui a donné lieu à un accord CGT-FO-Solidaires le 17 février, les trois syndicats ayant été rejoints en mars par la FSU. Cet appel est fixé au 9 avril, par une journée de grève interprofessionnelle et des manifestations. Cela permettra de dire « ça suffit, maintenant le social ».

Jean-Claude MAILLY remercie Hubert AIT-LARBI pour son engagement et son travail à l’UD.

-  Le Congrès est clôturé à 17h15.

-  Les Camarades chantent l’Internationale.

Le Président

J.C. MAILLY